• Poètes, écrivains, auteurs de langue française

    Notre dernier commentaire (L'auto-édition, ci-dessous) donne actuellement lieu à une discussion sur LinkedIn, groupe: poètes, écrivains, auteurs de langue française

    Avec Laurent Vyeix, Pascal Launay, Anne Certain, Paul Steiger, Jacques Arena, Annette Lellouche, Dominique Lin...


    2 commentaires
  •  

    L’auto édition

     

    La probabilité pour un auteur inconnu d’être publié est voisine de zéro.

     

    À Montréal, j’échangeais fréquemment avec un voisin éditeur, petit éditeur. Il publiait un, parfois deux livres par an et recevait en moyenne trois manuscrits par jour. Il travaillait seul avec sa compagne et il leur était impossible de lire mille manuscrits dans une année.

    Pour les grands éditeurs, les proportions sont les mêmes. Inutile de s’en offusquer, de se révolter : on ne peut demander l’impossible à une entreprise, aussi sérieuse soit-elle.

    Pour ce qui est de l’aspect financier, un premier livre accepté par miracle rapportera dix pour cent du prix de vente à son auteur et sera vendu entre cinq cents et mille exemplaires. Le calcul est simple. Mille euros pour tout ce travail…

     

    Les auteurs frustrés sont légion.

     

    Entre 99,8 et 99,9% des manuscrits sont donc rejetés, souvent sans être lus, par les éditeurs, ne cherchons pas les coupables,  c’est NORMAL.

    Environ 65.000 livres sont publiés en France chaque année. Soit entre 30 et 65 MILLIONS de manuscrits rejetés !

    Evidemment, parmi ces manuscrits mal-aimés, on trouve beaucoup de déchet. Mais il reste bien des ouvrages intéressants et pléthore d’auteurs frustrés.

    Une manne !

    Les éditeurs à compte d’auteur, les fausses maisons d’éditions à compte d’éditeur, les sites qui fournissent impression, référencement sur les sites de vente, ISBN, couverture en échange de monnaie sonnante et trébuchante, voire les purs escrocs fleurissent de partout : ils se régalent en se partageant un immense terrain de chasse !

     

    Une solution : le regroupement.

     

    Un regroupement d’auteurs (peu importe la forme juridique) présente d’énormes avantages :

    -          Peser auprès des imprimeurs pour obtenir une qualité de service et des prix décents.

    -          Devenir beaucoup plus crédible auprès des libraires, des distributeurs.

    -          Se faire accepter dans des salons jusqu’ici fermés.

    -          Se faire corriger et corriger les autres. Indispensable !

    -          Voir ses œuvres promues par les membres et promouvoir les livres des membres, d’autant plus intéressant que le groupe est dispersé entre Paris, régions, ou autres pays francophones !

    -          Tout simplement, profiter de l’expérience d’autrui.

    -          Avec une contrainte incontournable : lire les manuscrits des candidats à l’adhésion et ne pas hésiter à les rejeter, garantir une qualité d’écriture.

     

    Commentaires.

    Je serais heureux de recevoir vos commentaires sur ce texte que m’a inspiré l’échec récent d’une tentative intéressante, en l’occurrence la création d’une association Loi 1901.

    Néanmoins nous sommes déjà quelques-uns à fonctionner sur ce mode collaboratif et nous verrions d’un bon œil une extension raisonnable de notre groupe : www.atome-edition.fr

     

     

     


    3 commentaires
  • Clarisse et le singe en morceau


    1 commentaire
  • Clarisse et le singe en morceaux sera disponible le 30 novembre 2013


    4 commentaires
  • Ce blog sera ouvert le 1er Novembre 2013.

    Vous pouvez déjà laisser votre commentaire.


    6 commentaires